v LES FONCTIONS MORALES ET SOCIALES DE LA RELIGION

v.i. la religion contemporaine et le changement des fonctions sociales

Ignorant pour un moment les éléments concrets provenant de la conception chrétienne traditionnelle mais apparemment dépassée, de ce qui pouvait constituer une religion, nous allons brièvement nous en référer aux caractéristiques de religion, soulignés dans les études sociologiques non normatives qui furent effectuées sur le sujet. Tout en ignorant les préoccupations indépendantes en provenance du surnaturel (ou sur-empirique), les sociologues soulignent les fonctions devant être remplies par les religions. La religion est à l'origine de la création, de la consolidation et de la promotion de la solidarité sociale à l'intérieur d'un groupe et fournit à celui-ci, un sens de l'identité. Comme l'a dit Peter Berger, elle fournit un « univers d'explications élaboré par l'homme » qui se transforme en cadre de travail moral et intellectuel, à la lumière duquel les idées et les actions peuvent être jugées. Si la religion doit nécessairement abandonner, face au développement de la science, des théories spécifiques ayant trait à la création et à la cosmologie,
elle continue à offrir des explications sur le propos inhérent de l'univers et de la vie de l'homme.
 

<~~~    ~~~>